Pollution, réchauffement climatique, espèces menacées ou déjà disparues… j’ai décidé d’agir à mon échelle pour notre environnement en passant petit à petit au zéro déchet. Bien que le recyclage se fasse de plus en plus, le sur-emballage des produits de consommation usuelle se multiplie et se retrouve malgré tout -et souvent malgré nous- sur le huitième continent, véritable poubelle flottante au bout du monde détruisant faune et flore marine ou terrestre.

Dans cet article, vous trouverez quelques conseils pour agir chez vous et je vais vous montrer à quoi ressemble le zéro déchet dans mon mini chez-moi.
C’est parti !

Dans la cuisine, plus de plastique ! On récupère ou on achète des bocaux en verre et on achète en vrac dans les magasins et au marché. On ne paye que la quantité voulue en évitant les détritus !

L'intérieur de mon placard de cuisine, bocaux et vrac.
Dans le placard de la cuisine, tout est en vrac dans des bocaux.

On investit dans un petit seau à compost à placer à côté de notre poubelle ménagère pour y mettre les épluchures de fruits et légumes, le thé infusé, le marc de café… et on en fait de l’engrais pour le jardin. Vous pouvez également récupérer l’eau des machines à café pour arroser vos plantes, c’est un excellent engrais naturel.
Pour ceux qui, comme moi, n’ont pas de jardin, on peut déposer tout ça dans les jardins partagés qui disposent souvent de bacs à compost.
Enfin, on pense évidemment à bien trier ses déchets pour que les choses recyclables puissent l’être correctement.

_DSC1071

Dans la salle de bain : savon solide, shampoing solide, dentifrice solide, déodorant solide, démaquillant solide… tout se trouve sous forme solide dans des petites boîtes réutilisables ou simplement emballés dans une petite feuille de papier, à trouver en magasin bio ou chez des artisans locaux. J’étais un peu sceptique au début, notamment pour le dentifrice et le shampoing solide mais après avoir testé, je m’y retrouve beaucoup plus. Pas de gaspillage et beaucoup moins de déchets.
› Pour les cosmétiques, je débute avec des kits pour les faire soi-même. Plus d’emballage, que du réutilisable, et le plaisir de faire ses produits maison en sachant ce qu’il y a dedans. Pour réaliser un gommage pour le corps rapidement et avec un seul ingrédient, on utilise son marc de café ou du café périmé et le tour est joué !
Formule Beauté, Pachamamaï ou encore Aromazone sont trois marques que j’utilise pour leurs produits d’hygiènes solides ou pour faire mes cosmétiques.


› J’ai également des carrés démaquillants lavables et réutilisables en cotons bio et en bambou, ainsi qu’un coton tige en bois acheté en magasin bio, lavable et réutilisable également.

› Un peu moins glamour mais toujours pratique, des serviettes hygiéniques en tissus avec des beaux motifs, lavables et réutilisables pour éviter celles du commerce pleines de produits chimiques. Il y a aussi des coupes menstruelles pour remplacer les tampons, ça change la vie, croyez-moi ! Tout est testé et approuvé, vous pouvez y aller les yeux fermés !

_DSC1077

Pour les produits d’entretien habituellement nocifs pour les poumons, les canalisations, l’environnement & co, on adopte des recettes de grand-mère :
Vinaigre blanc et citron pour nettoyer les surfaces et le calcaire, papier journal pour nettoyer les vitres et les miroirs, eau bouillante toujours efficace, eau et huile essentielles pour vaporiser sur les tapis, rafraichir l’air ou se faire une brume d’oreiller, bicarbonate ou marc de café pour déboucher les canalisations ou neutraliser les mauvaises odeurs du frigo, citron et sel pour détacher… que de bonnes idées, et ça fonctionne aussi bien.

En courses, on pense à toujours emmener son propre sac au lieu d’acheter des plastiques qu’on jettera ensuite. On peut aussi trouver des petits sacs à vrac en tissus dans les magasins bio. Ils sont souvent gradués, pratique pour savoir les quantités.
Il existe aussi des gammes vertes pour le papier cuisson, le papier toilette, le liquide vaisselle, etc. et même un papier cuisson réutilisable ainsi qu’un tissu lavable et ajustable pour remplacer l’aluminium et le film alimentaire.

_DSC1056

La déco
est elle aussi possible en zéro déchet grâce à la récup’. Meubles en palettes en vogue, caisses à champagnes pour se faire des étagères ou une bibliothèque, vieux meubles à repeindre ou à utiliser vintage, fût de café… les possibilités sont nombreuses pour se faire une déco sympa sans se ruiner.

_DSC1067

Tous ces conseils ne sont évidemment pas applicables partout et pour tout le monde (en vacances, il est parfois plus difficile de s’organiser etc.) mais l’essentiel est d’essayer et d’en avoir envie. Il me parait logique de ne pas jeter tous nos plastiques achetés par le passé (je pense notamment aux pots d’épices ou de sel en plastique dur) mais il faut les re-remplir avec du vrac au lieu d’en racheter des neufs. Ce sont des petits reflex à adopter au quotidien mais je suis sûre que vous en appliquez déjà plein chez vous ! 🙂 

À bientôt !

Posted by:Justine.Voiry

Jeune photographe originaire des Vosges, je suis partie en Australie un an et demi où j'y ai découvert ma passion pour les voyages, les brunchs et les cafés. Depuis, je pose mes valises où l'envie me porte en testant les bonnes adresses des environs et vous partage ici mes coups de coeurs food, mes voyages, mes conseils et mes recettes du quotidien. Végétarienne et sportive dans l'âme, vous trouverez ici aussi quelques articles sur mon style de vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s