Le Bac sucré, QUÉSACO ?!

Du 13 au 18 juin se déroulait la 4ème édition du « Bac sucré » que j’ai testée pour vous. Il s’agit d’un mini festival culinaire pour mettre en valeur les commerçants de la rue du Bac autour d’un thème qui varie chaque année. En 2018, la thématique portait sur le sucre « vert » ou durable, les origines du sucre et le retour à la naturalité.

Le Jardin Secret.
Entremet « Jardin Secret » par la Grande Epicerie de Paris: sablé fruits secs, panacotta au miel, pêche blanche pochée, fraises des bois, framboises, fleurs comestibles. Le miel et les fleurs sont récoltés sur les toits de la Grande Epicerie.

Plusieurs commerçants ont donc joué le jeu (il faut savoir qu’ils payent pour participer à cet évènement donc je les remercie grandement pour ces moments de partage et de découverte !) et c’était vraiment sympa. C’était un évènement assez médiatisé (réseaux sociaux, inaugurations avec blogueurs, site internet et Facebook dédié, hashtags spécifiques etc.), mais pourtant il n’y avait personne les jours où je m’y suis rendue.

Cependant, il n’y avait pas beaucoup d’indications en boutiques ou d’espace dédié à l’évènement chez les commerçants, hormis chez Nespresso qui avait organisé un petit atelier et où il était clairement indiqué que c’était à l’occasion du Bac sucré. Il fallait donc demander au personnel en entrant dans les boutiques car ce n’était pas évident pour eux non plus de savoir que l’on venait pour ça.

Financier praliné noisettes.
Un bon financier comme je les aime: croustillant, fondant, croquant, gourmand, avec un insert praliné et des noisettes caramélisées au dessus.

Pour revenir à Nespresso, première boutique testée, j’ai trouvé l’expérience plutôt positive car ils ont vraiment fait l’effort de faire un petit atelier de découverte du goût sucré dans le café avec un schéma du palais et des explications des différents goûts ressentis aux différents endroits de la bouche (sucré sur le bout de la langue, acide dans la mâchoire, amer dans le fond de la bouche, etc…). Nous avons ensuite senti différents cafés en essayant de reconnaître les notes qui s’en dégageaient (notes de miel, de confiture, etc.) puis nous avons pu déguster un des deux cafés sentis et/ou l’une des deux dernières recettes de cafés glacés, une invitation au voyage du côté de l’Italie. Je ne suis pas une adepte de Nespresso mais je dois avouer que leur machine Vertuo est assez bluffante grâce à sa lecture optique (codes barres sur les capsules) et son silence, impressionnant !

J’ai ensuite testé les chocolats Chapon mais la dégustation n’était pas prévue le jour où j’y suis allée. Ils m’ont cependant gentiment offert le chocolat signature de M. Chapon: coque en chocolat noir, praliné croustillant à la fleur de sel, un délice !! J’ai pu découvrir leur sublime boutique et j’ai surtout vu qu’ils vendaient de la mousse au chocolat avec des chocolats de différentes origines et de différentes teneur en cacao. D’énormes jattes sont remplies de ces mousses aériennes et ils les servent au poids …. !!!

Je suis ensuite passée à la Brûlerie de Varenne pour un superbe échange autour des cafés de spécialité et une dégustation d’un café d’Ethiopie étonnant, très fruité avec des notes de mangue et des odeurs uniques, très différent d’un Moka Harrar ou Sidamo. Merci au torréfacteur Laurent de m’avoir si bien accueillie !

J’ai testé les chocolats de chez Jacques Génin que je connaissais déjà mais je me suis fait un plaisir d’y retourner. La dégustation du chocolat au miel était la veille mais comme chez Chapon, ils me l’ont fait déguster quand même ! Une merveille avec une ganache très puissante et on sent vraiment le miel qui apporte un côté rond en bouche.

Puis il y a eu la brioche feuilletée de la Pâtisserie des Rêves à goûter accompagnée par leur délicieux chausson ananas citron vert (une tuerie à goûter absolument, un chausson recouvert de sucre, bien croustillant et garni d’une brunoise d’ananas au citron vert. Un voyage gustatif exotique et bien équilibré qui m’a beaucoup plu.

J’ai aussi découvert la belle boutique de chez Hugo&Victor et j’ai pu ADMIRER leurs créations pour le Bac sucré (financiers abricot et miel & pignons et miel). Je dis admirer car j’en ai pris un en pensant qu’ils les faisaient déguster comme dans toutes les autres boutiques puis j’en ai acheté deux autres (un praliné noisette et un pistache) pour mon petit repas avec mon amie Agnès et au final, ils m’ont fait payer les trois…. ! Grosse déception, je trouve cela dommage de ne pas faire découvrir aux clients et aux touristes leurs créations délicates et gourmandes grâce à des dégustations (n’était-ce pas aussi un peu le but du Bac sucré..  ?!). Ceci dit, leurs financiers étaient excellents et viennent concurrencer sérieusement ceux de chez Lenôtre goûtés sur Taste of Paris.

J’ai terminé par les bonbons Boissier où j’y ai découvert un type de bonbon que je ne connaissais pas : les cuberdons. Issus de Belgique, ces derniers sont en forme conique et sont fermes à l’extérieur, mais à l’intérieur, ils renferment un sirop de sucre parfumé et moelleux. Très très sucré mais, en même temps, il n’y a pas de limite pour les bonbons ! Pas de dégustation spécifique pour le Bac sucré car vous pouvez tout le temps déguster chez Boissier.

Enfin, j’ai quand même acheté un gâteau individuel à la Grande Epicerie de Paris car il me faisait de l’oeil depuis une bonne semaine étant donné que je travaille à côté et le vois tous les jours en face de moi !! Il s’intitule « Jardin secret » et se compose d’un biscuit aux fruits secs, d’une panacotta au miel (miel récolté sur les toits de la Grande Epicerie), d’une pêche blanche pochée au miel et à la lavande, de framboises et fraises des bois fraîches et de fleurs comestibles (également cultivées et récoltées sur les toits de la plus vieille épicerie parisienne). Le gâteau est soigné, élégant et féminin. Il est très frais mais j’ai trouvé que la pêche n’était pas assez mûre donc elle n’avait pas trop de goût.

Le Jardin Secret.
Entremet « Jardin Secret » par la Grande Epicerie de Paris: sablé fruits secs, panacotta au miel, pêche blanche pochée, fraises des bois, framboises, fleurs comestibles. Le miel et les fleurs sont récoltés sur les toits de la Grande Epicerie.

Une découverte sympathique qui m’a permis de flâner dans une rue du Bac ensoleillée et accueillante, ça change des aller-retours furtifs entre le métro et mon lieu de travail !

 

Plus d’infos sur le Bac sucré ICI !

Rue du Bac
75007 Paris
Ligne 10 et 12

Posted by:Justine.Voiry

Jeune photographe originaire des Vosges, je suis partie en Australie un an et demi où j'y ai découvert ma passion pour les voyages, les brunchs et les cafés. Depuis, je pose mes valises où l'envie me porte en testant les bonnes adresses des environs et vous partage ici mes coups de coeurs food, mes voyages, mes conseils et mes recettes du quotidien. Végétarienne et sportive dans l'âme, vous trouverez ici aussi quelques articles sur mon style de vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s